thonÇa y est, une cinquième kidnappée a été larguée dans les Pyrénées. Commentaire de la Ministre du Développement du Râble : "le cinquième lâcher permet d'assurer la pérennité d'une espèce protégée". Mais bien sûr ! Il faut au minimum 50 individus pour qu'une population se perpétue... il y en a une petite vingtaine dans les Pyrénées. Ça s'appelle un mensonge pur et dur, mais il faut bien que cette pauvre femme tente de justifier ce plan idiot. Et puis elle doit être tellement contente que ce soit fini, que les écolos et les éleveurs l'oublient enfin un peu. Ministre tranquille, une espèce en voie d'apparition.

Mais ne vous y trompez pas, c'est de l'attrape-couillon, on veut vous faire croire qu'on s'intéresse aux Ours, alors qu'on s'intéresse à votre portefeuille. L'association partenaire du Ministère dans cette opération est un organisme de développement touristique. L'Ours est pour leur vallée comme Bernadette Soubirous pour Lourdes : un business.

Alors tant pis pour les Ours déracinés et parachutés dans un milieu où ils n'ont aucune chance. Belle écologie...

Bien à v'Ours,

L'Ours Libre